UE : « Feu vert » pour une nouvelle série de sanctions contre la Russie après les menaces nucléaires

par Léo BOULANGER

Une réunion informelle des ministres des affaires étrangères de l’UE s’est tenue en urgence à New York après le discours de M. Poutine dans lequel il a déclaré la conscription partielle.

Les ministres des affaires étrangères de l’UE ont décidé de procéder à la préparation et à l’imposition de nouvelles sanctions contre la Russie lors d’une réunion extraordinaire en marge de l’Assemblée générale des Nations unies, a annoncé le haut représentant pour la politique étrangère, Giuseppe Borel, quelques heures après que le président russe, Vladimir Poutine, a ordonné un repli partiel dans son pays pour la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale.

« Le 21 septembre, la Russie a choisi la voie de la confrontation en annonçant la conscription partielle (…), en soutenant la tenue de ‘référendums’ illégaux dans les territoires ukrainiens qu’elle détient et en menaçant à nouveau d’utiliser des armes de destruction massive », peut-on lire dans un communiqué publié par le porte-parole de M. Borel, Peter Stano, à Bruxelles.

« Les références aux armes nucléaires n’entament pas la détermination et l’unité » de l’UE, qui continuera « à se tenir aux côtés de l’Ukraine » et à lui offrir son soutien pour lui permettre « de défendre son intégrité territoriale et son intégrité nationale aussi longtemps que nécessaire », a-t-elle ajouté.

S’adressant aux journalistes à New York, M. Borel a déclaré que la 27 a pris la décision politique d’imposer de nouvelles sanctions sectorelles et individuelles.

« Il est clair que Poutine essaie de détruire l’Ukraine », a-t-il poursuivi.

Les ministres des Affaires étrangères ont également convenu de poursuivre l’approvisionnement en armes aux forces armées de l’Ukraine.

Lire aussi :  Le fantôme de Mussolini à côté de Meloni : Son arrière-petit-fils dans l'arène politique

« Nous continuerons à augmenter notre assistance militaire (à l’Ukraine) et nous envisagerons de nouvelles mesures restrictives » à l’encontre de la Russie, a ajouté le Haut représentant et vice-président de la Commission européenne.

Il s’est toutefois abstenu de donner des détails sur les nouveaux armements que les pays européens ont l’intention d’envoyer à Kiev.

« Nous continuerons à augmenter notre assistance militaire (à l’Ukraine) et nous envisagerons de nouvelles mesures restrictives » à l’encontre de la Russie, a ajouté le Haut représentant et vice-président de la Commission européenne.

Après avoir été briefé par leur homologue ukrainien Dmitro Kuleba, les ministres des affaires étrangères sont convenus de confier à leurs services la préparation de la huitième paquet de sanctions.

La réunion ordinaire des ministres européens des affaires étrangères, au cours de laquelle le huitième train de sanctions devrait être finalisé et approuvé, aura lieu à Bruxelles. mi-octobre.

Articles similaires

Noter cet article

Laissez un commentaire