Medvedev : nous pouvons aussi utiliser des armes nucléaires pour protéger le Donbass

par Léo BOULANGER

Un jour après que la Russie a déclaré une ébauche partielle en Russie, Dmitry Medvedev met sur la table la possibilité d’utiliser les armes nucléaires.

« La Russie a fait son choix. Il n’y a pas de retour en arrière possible », a déclaré l’allié du Kremlin et ancien président de la Russie, précisant que les armes dont dispose Moscou pourraient être utilisées pour défendre les territoires rattachés à la Russie par l’Ukraine.

« Des référendums seront organisés et les ‘républiques’ de Donbas et d’autres territoires seront admis dans la Russie. La protection de tous les territoires qui ont adhéré sera considérablement renforcée par les forces armées russes », a-t-il déclaré dans un message posté sur Telegram, soulignant que ce qui a été annoncé hier signifiait toutes les armes russes disponibles « y compris la stratégie les armes nucléaires et des armes basées sur de nouveaux principes, pourrait être utilisé pour « protéger » ces zones.

« Par conséquent, les différents imbéciles avec des médailles à la retraite ne doivent pas nous faire peur en parlant d’une frappe de l’OTAN en Crimée. Ο missile supersonique. est garanti pour atteindre les cibles dans la Europe et le États-Unis beaucoup plus rapidement », a-t-il poursuivi, menaçant l’Occident.

« L’establishment occidental, en général, et tous les citoyens de ses pays OTAN doit comprendre que la Russie a choisi sa propre voie. Il n’y a pas de retour possible », a-t-il conclu.

Articles similaires

Lire aussi :  Puissant séisme de magnitude 7,2 à Taïwan - Alerte au tsunami (Vidéo)

Noter cet article

Laissez un commentaire