La reine Elizabeth : Les funérailles seront diffusées dans 125 cinémas – Les « adieux » de Camilla

par Léo BOULANGER

Les funérailles de la reine Elizabeth II seront projetées dans 125 cinémas de Grande-Bretagne lundi, a annoncé hier (samedi) le ministère britannique de la culture. L’entrée dans les cinémas pour la projection des funérailles est gratuite, mais la plupart des places étaient déjà réservées depuis jeudi. En outre, des écrans géants ont été installés dans des parcs, sur des places et dans des cathédrales pour montrer le service.

Les funérailles à l’abbaye de Westminster et la procession qui suivra seront diffusées en direct sur les réseaux BBC, ITV et Sky.

Des membres de la famille royale, des chefs d’État et de gouvernement et d’autres dignitaires du monde entier assisteront aux funérailles du plus ancien monarque britannique, qui a rendu son dernier souffle le 8 septembre à l’âge de 96 ans.

Le gouvernement a déclaré un jour férié lundi pour les funérailles, qui devraient attirer une foule plus importante que la plupart des grands événements de l’histoire britannique moderne : les funérailles de la défunte princesse Diana en 1997, les Jeux olympiques de Londres en 2012 ou les mariages royaux.

Camilla a rendu hommage à une « femme solitaire » dont elle n’oubliera jamais le sourire.

Camilla, épouse du nouveau roi de Grande-Bretagne, a rendu hommage à Elizabeth, la qualifiant de « femme solitaire » qui a tracé sa propre voie dans un monde dominé par les hommes et soulignant qu’elle n’oubliera jamais « ses beaux yeux bleus » et « son sourire inoubliable ».

« Ça a dû être très dur pour elle d’être une femme seule. Il n’y avait aucune femme premier ministre ou président. Elle était seule, donc je pense qu’elle a forgé sa propre voie », déclare l’épouse du roi Charles III de Grande-Bretagne.

Lire aussi :  La situation au Pakistan est dramatique : Pas d'argent pour se remettre des inondations

La première déclaration publique de Camilla depuis la mort de la reine Elizabeth le 8 septembre sera diffusée en intégralité sur la BBC aujourd’hui, avant une minute de silence au Royaume-Uni à 20h00 (heure locale, 22h00 GMT).

« Elle avait ces beaux yeux bleus qui, lorsqu’elle souriait, illuminaient tout son visage », se souvient Camilla, aujourd’hui âgée de 75 ans. « Je me souviendrai toujours de son sourire. Ce sourire est inoubliable. »

Plus d’un Britannique ne l’a jamais acceptée aux côtés de Charles parce qu’elle était sa maîtresse lorsqu’il était encore marié à la défunte princesse Diana. Cependant, au fil des années, Camilla a augmenté sa popularité.

En février dernier, la reine Elizabeth II, qui n’avait pas assisté au mariage civil de Camilla avec Charles (2005), a donné son accord pour devenir une « reine consort » le moment venu.

L’année dernière, moins de la moitié des Britanniques voulaient que Camilla devienne Reine. Selon un sondage de YouGov, publié mardi, 53 % des personnes interrogées pensent qu’elle serait bonne dans son nouveau rôle, tandis que 18 % ne sont pas d’accord.

Londres accueille les dignitaires pour les funérailles de la reine Elizabeth II

Des membres de la famille royale, des chefs d’État et de gouvernement et d’autres invités de haut rang du monde entier commencent à affluer à Londres avant les funérailles de la reine Elizabeth II de Grande-Bretagne, lundi matin.

Parmi eux, le président américain Joe Biden, qui est arrivé samedi soir accompagné de son épouse Jill. Dimanche après-midi, le couple présidentiel américain rendra hommage à la dépouille d’Elizabeth II, qui est encore exposée au pèlerinage populaire jusqu’à lundi matin. On ne sait pas si Westminster Hall sera évacué pour l’occasion, mais les mesures de sécurité pour le président américain sont draconiennes.

Lire aussi :  Serbie : L'EuroPride 2022 a eu lieu malgré l'opposition - Katerina Stikoudi chante (Vidéo)

Joe Biden participera à une réception organisée par le roi Charles III au palais de Buckingham, dimanche soir, en l’honneur d’invités de marque.

Londres prépare fébrilement les premières funérailles financées par l’État depuis celles de Winston Churchill en 1965. La cérémonie attire des invités de marque dans la capitale britannique. Parmi eux, outre le président américain Joe Biden, figurent le président français Emmanuel Macron, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen et le président du Conseil européen Charles Michel. Seront également présents le président turc Recep Tayyip Erdogan, le président brésilien Jaih Bolsonaro, l’empereur Naruhito du Japon (pour son premier voyage à l’étranger depuis son accession au trône en 2019) et le dirigeant de facto de l’Arabie saoudite, le prince Mohammed bin Salman.

Parmi les invités figurent également des têtes couronnées comme le prince Albert de Monaco, le roi Felipe d’Espagne et son père, Juan Carlos – qui a abdiqué en 2014 et vit en exil aux Émirats arabes unis.

La police a prévu des mesures de sécurité draconiennes, plus strictes que celles des Jeux olympiques de 2012 à Londres.

Articles similaires

Lire aussi :  La Russie "fait rage" : arrestations massives et répression brutale lors des manifestations pour le projet de loi.
Noter cet article

Laissez un commentaire