Elizabeth : Les funérailles de la Reine demain – Le programme de la cérémonie

par Léo BOULANGER

Demain, lundi, auront lieu les funérailles de la reine Elizabeth II, décédée le 8 septembre à l’âge de 96 ans.

Voici le programme des funérailles de la reine Elizabeth (en heure locale) :

10h00 – Ouverture des portes de l’Abbaye de Westminster pour les chefs d’État et autres invités.

12h35 – Le cercueil sera transporté jusqu’à la sortie du Parlement britannique pour être placé sur le rebord. Selon le protocole, il sera accompagné de 142 membres de la Royal Navy.

12:44 – La procession partira du Parlement britannique vers l’Abbaye de Westminster.

12h52 – Le cortège arrivera à l’Abbaye de Westminster.

13h00 – Le service dit civil commence en présence de 2000 invités. Parmi eux, des chefs d’État et des rois du monde entier.

14h00 – Le rituel s’achève à l’abbaye de Westminster et le cercueil est replacé dans le cilibantro. Un silence de deux minutes sera observé dans tout le Royaume-Uni.

14:15 – Une nouvelle procession commence pour Wellington Arch. (Situé à côté de Hyde Park et derrière Buckingham Palace). La procession passera devant le palais et s’arrêtera à un arrêt

15h00 – Le cortège arrive à l’arche. Le cercueil est mis dans le corbillard en direction de Windsor (2 heures de route). La foule est attendue à droite et à gauche de la route.)

17:06 – Le corbillard arrive à un endroit désigné. Le cortège se reforme

17:10 – La procession vers le château de Windsor commence.

17:40 – Le roi Charles et d’autres membres de la famille royale rejoignent le cortège.

Lire aussi :  Séisme à Taïwan : un séisme de magnitude 7,2 aplatit un pont d'un kilomètre de long (Vidéo)

17:53 – Le cortège arrive à la chapelle Saint-Georges du château de Windsor et le cercueil est placé sur un piédestal.

16h00 – Le service funèbre commence. La durée du service n’est pas précisée. Une fois terminé, le piédestal sera retiré dans la crypte royale. ( Comme ce fut le cas aux funérailles de Philippe). Les membres de la famille royale partiront ainsi que les caméras.

21:30 – Les funérailles se dérouleront sans caméras. Strictement privé. Avec le cercueil de Philippe qui attend dans la crypte.

Londres accueille les dignitaires pour les funérailles de la reine Elizabeth II.

Des membres de la famille royale, des chefs d’État et de gouvernement et d’autres invités de haut rang du monde entier commencent à affluer à Londres avant les funérailles de la reine Elizabeth II de Grande-Bretagne, lundi matin.

Parmi eux, le président américain Joe Biden, qui est arrivé samedi soir accompagné de son épouse Jill. Dimanche après-midi, le couple présidentiel américain rendra hommage au corps d’Elizabeth II, qui est encore exposé au public jusqu’à lundi matin. On ne sait pas si Westminster Hall sera évacué pour l’occasion, mais les mesures de sécurité pour le président américain sont draconiennes.

Joe Biden participera à une réception organisée par le roi Charles III au palais de Buckingham, dimanche soir, en l’honneur d’invités de marque.

Londres prépare fébrilement les premières funérailles financées par l’État depuis celles de Winston Churchill en 1965. La cérémonie attire des invités de marque dans la capitale britannique. Parmi eux, outre le président américain Joe Biden, figurent le président français Emmanuel Macron, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen et le président du Conseil européen Charles Michel. Seront également présents le président turc Recep Tayyip Erdogan, le président brésilien Jaih Bolsonaro, l’empereur Naruhito du Japon (pour son premier voyage à l’étranger depuis son accession au trône en 2019) et le dirigeant de facto de l’Arabie saoudite, le prince Mohammed bin Salman.

Lire aussi :  Égypte : Sept morts dans une collision entre un minibus et un camion

Parmi les invités figurent également des têtes couronnées comme le prince Albert de Monaco, le roi Felipe d’Espagne et son père, Juan Carlos – qui a abdiqué en 2014 et vit en exil aux Émirats arabes unis.

La police a prévu des mesures de sécurité draconiennes, plus strictes que celles des Jeux olympiques de 2012 à Londres.

Articles similaires

Noter cet article

Laissez un commentaire