La reine Elizabeth : « Je pensais qu’elle était vivante » – Ce qu’a dit l’homme qui a essayé d’ouvrir le cercueil.

par Léo BOULANGER

L’homme arrêté à Westminster alors qu’il tentait de toucher le cercueil de la reine Elizabeth lors d’un pèlerinage populaire voulait s’assurer que le monarque était bien mort, a déclaré un juge devant lequel il a été déféré aujourd’hui.

Vendredi dernier, Muhammad Khan, 28 ans, a fait la queue pendant des heures avec des milliers de Londoniens qui voulaient faire leurs adieux à la reine, décédée le 8 septembre à l’âge de 96 ans. Après avoir fait son entrée dans les Chambres du Parlement, Khan … s’est détaché de la marche prédéterminée de la foule, a atteint le podium et a touché des deux mains le tissu recouvrant le cercueil. Il a été rapidement arrêté et a comparu aujourd’hui devant le tribunal, accusé de trouble à l’ordre public.

Regardez la vidéo

{https://twitter.com/UK_Doll_Master/status/1570948573373796352}

Le juge Michael Snow a estimé que l’accusé « délirait, croyait que la Reine n’était pas morte » et « croyait que le Roi Charles avait quelque chose à voir avec cela et qu’il aimerait aller au château de Windsor pour l’honorer et aussi parce qu’il croyait que (la Reine) était vivante ».

Le juge n’a posé aucune question à Muhammad Khan, que les médecins ont jugé inapte à assister à un procès. Khan a seulement confirmé son nom, sa date de naissance et son adresse.

« L’accusé a déclaré que la reine n’était pas morte et qu’il s’est approché du cercueil pour le vérifier par lui-même. Il a dit qu’il avait l’intention de se rendre aux funérailles (…) d’écrire à la famille royale et, si elle ne répondait pas, d’aller à Windsor, Buckingham et Balmoral pour essayer de parler à la reine », a déclaré le procureur Luke Stoughton.

Lire aussi :  Zelenski : "Oui aux négociations avec la Russie, mais avec un autre président".

Khan a été libéré à condition d’être traité dans un hôpital psychiatrique jusqu’à sa prochaine comparution devant le tribunal le 18 octobre.

Articles similaires

Noter cet article

Laissez un commentaire