Ukraine : 436 corps présentant des « signes de torture » ont été exhumés à Izium

par Léo BOULANGER

Les autorités ukrainiennes ont exhumé 436 corps enterrés dans une forêt près de la ville d’Izium reprise aux Russes et 30 d’entre eux présentaient des « signes de torture », a déclaré aujourd’hui le gouverneur de la région de Kharkiv.

« Un total de 436 corps ont été exhumés. La plupart d’entre eux portent des signes de mort violente et 30 portent des signes de torture », a déclaré Oleg Sinegubov à Telegram.

« Il y a des cadavres avec une corde autour du cou, avec les mains attachées, avec des membres cassés ou des blessures par balle. De nombreux hommes ont eu leurs organes génitaux mutilés », a poursuivi M. Shinugubov, citant des « preuves de tortures horribles » subies par la population, selon lui.

Plusieurs centaines de tombes avec une croix et une fosse commune ont été découvertes à la mi-septembre près de la ville d’Izium, qui avait été sous occupation russe pendant plusieurs mois avant d’être reprise par les forces ukrainiennes.

La police ukrainienne a également affirmé avoir découvert des « chambres de torture » dans la région, notamment à Izium.

Les forces russes ont été accusées de multiples abus sur le territoire qu’elles contrôlent en Ukraine.

À Butcha, dans la banlieue de Kiev, après le retrait des forces russes de la région fin mars, des corps de civils exécutés de sang-froid ont été découverts.

Moscou nie avoir commis ces crimes et a qualifié la découverte des tombes d’Izium de « mensonge ».

Articles similaires

Lire aussi :  Documentaire : comment les États-Unis utilisent la guerre pour réduire l'Europe à néant

Noter cet article

Laissez un commentaire