Les médias turcs obsédés par Alexandroupolis et la Crète – « Nous sommes menacés par les Etats-Unis ».

par Léo BOULANGER

Alexandroupolis et la Crète sont une fois de plus devenues la cible des médias turcs, poursuivant le récit des menaces que font peser sur Ankara les bases américaines sur le sol grec.

Les principaux médias du pays voisin, qui accueillent des analystes turcs, affirment que les États-Unis établissent des bases en Crète et à Alexandroupolis pour « cibler » la Turquie et faire pression sur elle, comme le rapporte Manolis Kostidis depuis Istanbul.

Dans une émission télévisée sur la chaîne CNN Turk une carte des bases américaines en Grèce a été présentée, avec l’analyste du journal Hurriyet Amtulkadir Shelvi parler d’une « chaîne » qui a été créée par la Turquie et qui s’étend d’Alexandroupolis à Chypre.

« Lorsque nous faisons référence à ce qui se passe à Chypre, nous devons regarder les événements d’Alexandroupolis. Là, à Alexandroupolis, un cercle est créé, une chaîne. Il y a des bases navales, des bases aériennes, des systèmes d’alerte précoce. Il y a donc 9 à 10 bases là-bas. Ils contrôlent la mer Égée et maintenant ils arrivent à la Méditerranée. Il y a la Crète, mais ça ne leur suffit pas. »

Il a également affirmé que c’est la Turquie qui est provoquée par la Grèce, tout en répétant la propagande selon laquelle les chasseurs turcs sont « bloqués » par les S-300 grecs et a même parlé d’attaques contre des navires marchands. Parce qu’ils nous défient à travers la Grèce. Parce que la Grèce verrouille nos chasseurs avec des radars S-300 ou attaque des navires marchands », a-t-il déclaré.

Pour sa part, l’analyste militaire Mete Yararar s’est concentré sur Alexandroupolis et a déclaré que les États-Unis ont des « objectifs spécifiques » lorsqu’ils établissent une base militaire : « Puisque les navires ne passeront pas par le détroit, quel est l’objectif de la base navale d’Alexandroupolis ? Que vont-ils obtenir avec une base navale ici. Je dis toujours que lorsque les États-Unis ont des objectifs spécifiques et différents, ils viennent toujours avec leurs bases », a-t-il déclaré.

Lire aussi :  Volodymyr Zelensky : "Je suis choqué par le refus d'Israël de nous donner des armes"

« Ils nous disent qu’ils viennent à Alexandroupoli pour soutenir l’Ukraine parce que nous avons fermé le détroit à cause de la guerre. Et aux navires ukrainiens et russes et nous l’avons annoncé pour qu’ils ne reçoivent aucune aide. Bien, mais alors pourquoi ne pas passer par la Pologne où il n’y a pas de mer », a-t-il conclu.

Articles similaires

Noter cet article

Laissez un commentaire