Les États-Unis et la France rejettent les référendums russes.

par Léo BOULANGER

Forte réaction de l’Occident après les informations selon lesquelles le président russe Vladimir Poutine annoncera la mise en place d’un système d’alerte précoce. référendums dans les territoires occupés d’Ukraine pour leur adhésion à la Fédération de Russie.

Les États-Unis ont annoncé qu’ils ne reconnaîtraient jamais les revendications russes en Ukraine. Le président français Emmanuel Macron a déclaré que les référendums prévus ne seraient pas reconnus par la communauté internationale.

États-Unis : les référendums sont un affront aux principes de la souveraineté nationale

Les États-Unis ont rejeté un plan visant à organiser des référendums dans les territoires ukrainiens occupés et ne reconnaîtront jamais les revendications russes en Ukraine, a déclaré aux journalistes le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, Jake Sullivan.

M. Sullivan a noté que Moscou pourrait vouloir recruter des personnes dans ces régions, car elle a subi de lourdes pertes sur les fronts de guerre. Il a qualifié les référendums d’affront aux principes de souveraineté nationale et d’intégrité territoriale et a ajouté que le président américain Joe Biden, dans son discours de demain à l’Assemblée générale des Nations unies, critiquera sévèrement la Russie pour la guerre en Ukraine.

« Si cela (les référendums) se produit réellement, les États-Unis ne reconnaîtront jamais les revendications de la Russie sur les parties prétendument annexées de l’Ukraine. Nous ne reconnaîtrons jamais ces territoires comme autre chose qu’une partie de l’Ukraine. Nous rejetons sans équivoque les actions de la Russie », a-t-il déclaré.

Lire aussi :  Ukraine : 23 morts dans une attaque contre un convoi humanitaire près de Zaporizhzhya

M. Sullivan a cité des rapports de la région comme preuve que la Russie pourrait vouloir recruter des personnes dans les territoires occupés. Il a même affirmé que la Russie était « à la recherche de personnel (militaire) » à lancer dans la lutte contre l’Ukraine.

Macron : L’idée tragique d’un référendum

Le président français Emmanuel Macron a déclaré aujourd’hui que les référendums prévus dans les territoires ukrainiens occupés sur leur adhésion à la Fédération de Russie ne seraient pas reconnus par la communauté internationale.

S’exprimant à New York, le président français a déclaré que les propositions d’organiser des référendums dans l’est de l’Ukraine constituaient un défi supplémentaire après l’invasion militaire de son voisin par la Russie.

« Si l’idée d’un référendum sur le Donbass n’était pas si tragique, elle serait drôle », a-t-il déclaré aux journalistes.

Stoltenberg : nouvelle escalade de la guerre de Poutine

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a dénoncé aujourd’hui les  » prétendus référendums  » que les autorités désignées par Moscou ont l’intention d’organiser dans les territoires occupés d’Ukraine, les qualifiant de  » nouvelle escalade de la guerre de Poutine « .

« Ces faux référendums n’ont aucune légitimité et ne changent pas la nature de la guerre d’agression de la Russie contre l’Ukraine », a tweeté Stoltenberg. « La communauté internationale doit condamner cette violation flagrante du droit international et intensifier son soutien à l’Ukraine », a-t-il ajouté.

Articles similaires

Lire aussi :  Mike Tyson : "Je souffre de sciatique, parfois je ne peux même pas parler".

Noter cet article

Laissez un commentaire