Navalny : Poutine veut noyer des centaines de milliers de personnes dans le sang

par Léo BOULANGER

Alexei Navalny, farouche critique du Kremlin, a condamné la décision du président russe Vladimir Poutine d’ordonner la conscription partielle de 300 000 réservistes.

Le chef de l’opposition du pays s’est exprimé sur la question lors de son audience au tribunal concernant sa demande de libération de prison.

« La question principale est que ce crime, cette guerre criminellement agressive et continue, s’aggrave, s’approfondit, et Poutine essaie d’y impliquer le plus grand nombre de personnes possible », a déclaré Navalny.

« Il veut noyer des centaines de milliers de personnes dans le sang. Bien sûr, cela entraînera d’énormes tragédies et un grand nombre de victimes. Cela ne mènera pas, et ne peut pas mener, à quelque chose de bon. »

Manifestations contre l’ordre de Poutine

Selon une organisation non gouvernementale, au moins 1 026 personnes ont été arrêtées lors de manifestations organisées aujourd’hui à travers la Russie contre le projet partiel annoncé ce matin par le président Poutine. De nombreux manifestants ont scandé « Non à la guerre ! ». et « Pas de conscription ! »

{https://twitter.com/AlexKokcharov/status/1572622789277896711}

{https://twitter.com/Nevzlin/status/1572622032768212992}

Comme le rapporte OVD-Info, qui se spécialise dans le comptage des arrestations, des manifestations ont eu lieu aujourd’hui dans 38 villes de Russie. Il s’agit des plus grandes manifestations dans le pays depuis le début de l’invasion russe en Ukraine, le 24 février.

{https://twitter.com/sotiridi/status/1572624811595030529}

{https://twitter.com/Sota_Vision/status/1572622155971690496}

« Tout le monde a peur. Je suis pour la paix et je ne veux pas avoir à tirer. Mais c’est trop dangereux de sortir maintenant, sinon il y aurait beaucoup plus de monde », a déclaré un manifestant de Saint-Pétersbourg, l’étudiant Vasily Fedorov.

Lire aussi :  Élections en Bulgarie : Les derniers sondages, ce que disent les analystes

{https://twitter.com/Helpful_Hand_SA/status/1572623750578814980}

{https://twitter.com/bbbayh/status/1572624936522645505}

Alexei Zavarsky, 60 ans, a exprimé sa tristesse face à l’intervention immédiate de la police dans les rassemblements. « Je suis venu me joindre à eux, mais il semble qu’ils aient déjà arrêté la plupart d’entre eux », a-t-il déclaré, avant d’ajouter : « Je ne sais pas où nous allons, ce régime a signé son arrêt de mort, il est en train de détruire la jeunesse ».

« Pourquoi servir Poutine ? Un homme qui est assis sur son trône depuis vingt ans ! » a crié un autre manifestant en direction des forces de police.

{https://twitter.com/Helpful_Hand_SA/status/1572626944935559168}

« J’ai peur pour moi, pour mon frère, qui a 25 ans et a fait son service militaire. Il sera peut-être appelé », a déclaré Oksana Sidorenko, une étudiante. « Pourquoi les autres décident-ils de mon avenir ? » a-t-elle demandé.

Articles similaires

Noter cet article

Laissez un commentaire