Olympiacos : « La critique est bonne, mais l’exagération fait mal » – La présentation de Mitchell par Marinakis

par Gabriel Leblanc
Nouvelles Intime

Olympiacos : Les « rouges » ont procédé à la présentation officielle de l’équipe de l’Union européenne. Mitchellqui a été réalisée par Vangelis Marinakis.

Le président de la Olympiacos PAE a fait référence au premier mandat de l’entraîneur espagnol, qui a demandé d’arrêter de parler et de travailler dur.

« Il nous connaît bien, il connaît beaucoup de personnes qui ont été avec nous au fil des ans. Quand nous avons cessé de travailler ensemble, chacun voulait ce qui était bon pour l’autre. »a déclaré le Vangelis Marinakistandis que le MitchellIl a dit : « Ce que nous devons faire maintenant, c’est arrêter de parler et nous concentrer sur le travail. » tout en révélant que « J’ai demandé au président et aux partenaires de ne pas avoir plus de 24 joueurs, plus les gardiens de but. Je sais que ce n’est pas facile ce que j’ai demandé, mais je sais que ce sera fait. ».

Les détails de ce qui a été dit lors de la présentation officielle de Mitchell par l’Olympiacos :

O Vangelis Marinakis a dit initialement : « Je vous souhaite la bienvenue à la présentation de Mitchell. Mitchell n’a pas besoin d’être présenté. Nous le connaissons tous. De son passage à l’Olympiacos et de son passage en tant que footballeur de haut niveau, mais aussi en tant qu’entraîneur. Avec Mitchell, nous avons eu de bons moments. Des nuits européennes inoubliables. Avec un Olympiacos qui joue un très bon football et qui regarde les meilleures équipes d’Europe dans les yeux… les champions d’Espagne et d’Italie. Même Manchester United. Nous les avons regardés dans les yeux et nous avons joué un bon football. Nous avons tous apprécié. Ce qui a été réalisé, c’est que la psychologie des joueurs était bonne pour affronter ces équipes et les battre. Il nous connaît également bien, il connaît beaucoup de personnes qui ont été avec nous au fil des ans. Quand nous avons cessé de travailler ensemble, chacun voulait ce qu’il y avait de mieux pour l’autre. »

Par la suite, le responsable administratif de Olympiacos a-t-il expliqué : « Il n’y a pas de période d’adaptation. Il n’y a pas de période d’ajustement. Concentration et bonne performance sur le terrain. Nous avons beaucoup lu. A propos d’un mauvais Olympiacos qui n’a pas bien marché en Europe et en Grèce. Ce mauvais Olympiacos, avec des joueurs qui n’ont pas été aussi performants qu’ils auraient dû l’être. Nous avons été égalisés ou avons concédé des buts qui ont changé le résultat, cinq fois en Europe dans les arrêts de jeu. Ce n’est pas bon. Ce n’est pas une coïncidence. Mais nous aurions pu avoir des résultats différents avec la même performance. En Grèce, nous avons perdu sept points. Selon les chiffres et les chiffres ne mentent jamais. D’après la performance de l’Olympiacos et les statistiques contre l’Asteras Tripoli, nous aurions dû gagner. Même chose pour Volos. Nous avons eu des buts et des occasions. Même contre Aris, si nous n’avions pas eu des erreurs de la défense et du gardien, nous aurions gagné. Ce mauvais Olympiacos a accidentellement perdu les 7 points. Lors de nos matchs européens, nous aurions pu avoir des résultats différents. Restons concentrés et, en travaillant dur, nous serons à nouveau vainqueurs. »

Avant que le nouvel entraîneur ne prenne la parole, le Marinakis a présenté le nouveau directeur technique des « reds » José Angioen faisant également référence au directeur général de l’équipe, Abraham Papadopoulos: « Nous sommes une équipe forte, je leur fais confiance et Mitchell les connaît aussi très bien ».

Le président de Olympiacos a également répondu à une question sur les transferts de Marcelo et James Rodriguez et a déclaré : « Pour nous, avec l’expérience que nous avons et les contacts que nous avons dans le football européen, je pense que c’est quelque chose qui nous aide à pouvoir négocier et convaincre de grands joueurs de venir en Grèce et de jouer pour l’Olympiacos. « Nous continuons à utiliser ces contacts et ce qui nous a beaucoup aidés, c’est notre implication avec Nottingham Forest. C’est quelque chose qui aide l’Olympiacos et le football grec. Nous devons tous comprendre que cela joue en faveur de l’Olympiacos. Ce qui est important, c’est que lorsque vous pouvez parler à différentes personnes dans toute l’Europe, cela rend votre travail plus facile en Grèce. »

Olympiacos
José Anigo (deuxième, à partir de la droite) est le nouveau directeur technique de l’Olympiacos.Nouvelles Intime

Lire aussi :  PAME SHARE : Plus de 16 millions d'euros de bénéfices distribués la semaine dernière

Dans son discours d’ouverture, le Mitchell il s’est contenté de dire : « Merci beaucoup, mais ce que nous devons faire maintenant, c’est arrêter de parler et nous concentrer sur le travail difficile. » Lors des questions posées par les membres de la presse, l’entraîneur espagnol a d’abord souligné que des contacts avaient été pris pour revenir au club du Pirée : « Les contacts ont été très rapides. J’ai reçu un appel téléphonique le dimanche soir. L’homme qui m’a appelé est ici avec nous. La réponse a été immédiate. À quelle heure et quand ? Je vous dis cela pour vous dire combien le désir et l’intention étaient grands de revenir à l’Olympiacos. Je m’y attendais. En ce qui concerne les joueurs, le nombre est un problème, c’est un désavantage pour l’entraîneur et les joueurs. C’est pourquoi j’ai demandé au président et au staff de ne pas avoir plus de 24 joueurs, plus les gardiens de but. Je sais que ce n’est pas facile de faire ce que j’ai demandé, mais je sais que ce sera fait. »

L’entraîneur espagnol poursuit : « Je sais que nous traversons une phase difficile, mais je sais que nous avons les compétences pour la surmonter. Nous avons l’intention de calmer les choses en ce qui concerne la nervosité qui existe. Nous connaissons très bien les difficultés. Nous sommes réalistes, nous connaissons les joueurs que nous avons et nous savons que nous pouvons transformer notre qualité en bonnes performances. Nous avons quelque chose que les autres n’ont pas, le soutien constant et non négociable de nos fans. Ils veulent voir l’équipe réussir. »

Quant à ce qu’il veut changer en premier lieu, la Mitchell expliqué : « Ce que je veux changer, c’est augmenter la confiance de nos joueurs qui a été perdue après les mauvais résultats. Il y a une chose qui n’est pas négociable… les victoires. Pour les atteindre, il faut avoir de bons joueurs et nous en avons. S’ils prennent confiance et croient en leur potentiel, les choses iront mieux. Ils n’ont pas besoin de croire au coach, ils ont besoin de croire en eux-mêmes. »

Lors de son premier passage à la Olympiacosa souligné l’entraîneur espagnol : « Vraiment, mon séjour à l’Olympiacos a été inoubliable. Je me sentais l’un de vous pour cela et j’ai continué à le regarder et à l’aimer. Il y avait de la psychologie et une bonne ambiance et je suis sûr que nous l’aurons à nouveau. Nous serons comme nous l’étions la première année. »

Pour Marcelo, ο Mitchell a-t-il souligné : « Depuis 24 heures que je suis en Grèce, tout le monde me parle de Marcelo. A quel point c’est un grand joueur et combien il est humble. C’est un trait de personnalité de tout joueur qui a triomphé au Real Madrid. C’est incroyable pour n’importe quel club et vestiaire… Je vous promets que vous verrez de très grandes nuits. »

Nouvelles connexes

  • Olympiacos : retransmission en direct de la présentation de Mitchell par Vangelis Marinakis

  • Olympiacos : Vangelis Marinakis, Mitchell rencontré – L’Espagnol commence à travailler mercredi (21/9)

  • Super League.

Articles similaires

Noter cet article

Laissez un commentaire