Les enfants nés de mères souffrant de diabète gestationnel et d’obésité risquent deux fois plus de développer un trouble de déficit de l’attention/hyperactivité (TDAH) que ceux dont la mère n’était pas obèse.


Comme le rapporte une étude intéressante publiée dans le Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism, une étude intéressante publiée dans le Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism ? Métabolisme : l’obésité maternelle est un facteur important dans le développement éventuel du TDAH chez l’enfant.

Plus d’informations sur Onmed.gr