Équipe nationale : « Les joueurs doivent penser… bleu et blanc », a déclaré Poyet.

par Gabriel Leblanc
Nouvelles Intime

Équipe nationale : Η Grèce a commencé la préparation des matchs contre Chypre et l’Irlande du Nord, dans le cadre de la Ligue des Nations..

Η National a tenu sa première séance d’entraînement lundi (19/9), avant les derniers matchs de l’année. 2th Groupe de la Ligue C.

Ο Gustavo Poyet dans ses remarques, il a parlé du football qu’il veut que son équipe pratique et des projets qu’il a pour les matchs contre la France. Chypre et Irlande du Nord.

En détail les déclarations de l’entraîneur fédéral :

Sur la façon dont il voit les matchs : « Tout d’abord, nous essayons d’amener les joueurs à penser… bleu et blanc. Nous devons rappeler aux garçons que nous ne cessons de nous améliorer et qu’ils ne doivent pas chercher à gagner. Peu importe que nous soyons en tête du groupe et que nous nous donnions à 100% dans les matchs. Nous devons montrer les performances que nous avons eues lors des matchs de Volos. ».

Sur l’opportunité d’expérimenter et de donner plus de temps aux joueurs qui n’ont pas beaucoup joué jusqu’à présent : « Je n’ai pas besoin de dire quoi que ce soit à ce sujet et non, les joueurs qui n’ont pas beaucoup joué avec la Grèce jusqu’à présent n’auront pas plus de temps. ».

A savoir si le match contre Chypre sera différent : « Ce sera un match différent et difficile. Ils ont un nouvel entraîneur qui connaît la réalité grecque, ils vont jouer différemment et ce sera un derby. Les joueurs devront être prêts à entrer dans le jeu et à gérer n’importe quelle situation de jeu. ».

Sur le type de football que l’équipe nationale veut pratiquer : « Nous devons être à 100% tout le temps comme les quatre derniers matchs nous l’ont prouvé. Chaque match a sa propre intensité et ses propres conditions. Je ne veux pas parler des résultats mais de l’image générale des jeux. Dans les équipes nationales, il est difficile de créer une identité car nous n’avons pas ce luxe de temps pour le faire. Des pays comme l’Espagne sont dans une situation différente parce que les joueurs ont joué ensemble à Barcelone et au Real Madrid. Nous sommes au début et nous avons besoin de formation pour atteindre un niveau satisfaisant. ».

Pour savoir si sa passion est transmise aux joueurs : « Oui, je l’ai déjà dit. Je veux le leur transmettre et je le fais parce qu’ils jouent pour le drapeau national et comme tout le monde dans le pays a ses problèmes, ils jouent pour eux et en même temps, ils représentent l’entraîneur lui-même s’ils ont la même passion. ».

Pour Koulierakis : « Je vais vous donner quelques informations à ce sujet. C’était très mauvais ce qui est arrivé avec Tzavella, nous avons dû prendre une décision rapide, je suis allé parler à l’entraîneur et j’ai demandé que Koulierakis vienne le voir. Une fois que ce sera fait, je vous parlerai de lui dans quelques jours. ».

Lire aussi :  La voile : Telis Adamopoulos est mort

Nouvelles connexes

  • Équipe nationale : Il est allé travailler pour la… finale de la Ligue des Nations.

  • Équipe nationale : « C’est un honneur suprême de jouer pour son pays », a déclaré Papagiannis à propos de l’Eurobasket 2022.

  • Équipe nationale : Koulierakis à la place de Tzavellas pour les matchs de la Ligue des Nations

Articles similaires

Noter cet article

Laissez un commentaire