Maria Polyzou : « Mon père a abusé de moi quand j’avais 11 ans » – La confession du champion d’athlétisme

par Gabriel Leblanc
Nouvelles Intime

AthlétismeMaria Polyzou a été choquée par ses propos sur les abus qu’elle a subis de la part de son père, mais elle a aussi raconté comment le sport l’a aidée.

Le champion d’athlétisme s’est entretenu avec « Qui se lève le matin ? » de Open TV et fait référence aux années difficiles de l’enfance.

« J’ai grandi à Patras. J’ai eu une enfance très difficile, mais j’étais aussi un enfant qui parvenait à trouver une issue et de la lumière dans le tunnel en toutes circonstances. À 11 ans, lorsque j’ai été maltraitée par mon père, je ne pensais pas à parler à qui que ce soit. »il a d’abord souligné et poursuivi : « Je ne pense pas qu’un enfant puisse parler facilement. Je ne pense pas que ce soit facile pour un jeune homme de dire qu’il ne pense pas que ce soit facile, sans parler de ce qui m’est arrivé en 1980. Un enfant qui est maltraité est en état de choc. Il se fige. Le monde entier se fige. »

Aussi Polyzou rapporté : « Le monde ne bouge pas. Nous avons là un iceberg intérieur que l’enfant doit à un moment donné être capable de mobiliser. Le sport m’a aidé dans ce domaine. Cela m’a donné ma propre liberté et mon exutoire, ma thérapie. »et a ajouté : « Cette histoire n’est pas quelque chose qui disparaît facilement. Les cauchemars sont là depuis des années. Vous devez juste mettre vos pieds en l’air à un moment donné et mettre tout ça derrière vous. »

Lire aussi :  AEK : Pandémonium à Nea Philadelphia ! La grande impatience de l'"OPAP Arena".

Par le passé, le coureur d’endurance sur route a révélé que avait fait deux tentatives de suicide. Comme il l’avait déclaré : « J’avais 11 ans en sixième année. J’avais 11 ans quand j’étais en 11e année. Il est passé de blanc et coloré à noir. À partir de là, il a été très difficile de gérer ma vie et de continuer à rire et à rêver. Chaque enfant qui est maltraité se sent seul. Il va sans dire que toutes les portes d’entrée pour exister, pour se déplacer, pour créer et pour parler ont été fermées. J’ai fait deux tentatives de suicide. Rien que ça, ça montre combien il y avait de noirceur dans ma vie. »

Nouvelles connexes

  • Antigone Drisbioti : Candidat au titre de meilleur athlète européen pour 2022

  • Miltos Tendoglou : Candidat pour le meilleur athlète d’athlétisme d’Europe !

  • Miltos Tendoglou : Il a pris la première place de la Ligue de diamant !

Articles similaires

Noter cet article

Laissez un commentaire